Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 12:17

La Tanaisie commune ou tanecetum vulgare, est une plante vivace qui exalte une odeur aromatique caractéristique . Elle fait partie de la famille des composées.
Ses longues tiges, raides forment une touffe de 80 cm à 1,20 m de haut, elles portent de nombreuses feuilles alternes à double découpe rappellant celles de la fougère.
Ces feuilles, comme la tige, sont d'un vert vif et ne portent généralement pas de poils.
La floraison intervient en juillet et dure une bonne partie de l' été, surtout si on coupe les tiges, il se forme alors de nouvelles pousses qui fleurissent.
Les fleurs jaunes, de 1 cm sont des capitules comme chez touts les composées, ici, elle sont groupées en bouquets aplatis de 10 cm environ.
C'est une plante très rustique qui s' accommode de tous les sols, qui a tendance à envahir les environ si elle n'est pas contenue dans son expension
La multiplication la plus simple est la division de la touffe.
Il existe près de 50 espèces de tanaisie dont quelques unes sont commercialisées, leur taille plus basse et parfois leur feuillage décoratif en font de bonnes plantes de bordure ou de rocaille.

La tanaisie est une plante très active utilisée depuis longtemps, cependant, il faut agir avec modération sinon, elle peut se révèler toxique .
Ses propriétés médicinales sont interressante : en usage exerne, elle soigne les ulcères et les douleurs rhumastismales
En décoction elle constitue un très bon vermifuge intestinal et c'est aussi un tonoque des voies digestives.
Les graines de tanaisie sont condimantaires, mais à tester avec précaution sur viandes et gâteaux .
La plante aromatise des liqueurs du type Bénédictine ou peut remplacer le houblon dans la fabrication de la bière.
Enfin la tanaisie peut servir de répulsif contre les insectes et les puces .
Repost 0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 23:39

Quelques photos de la flore qu'on rencontre dans la réserve de la Platière. Je n'ai aucune idée du nom de ces plantes, alors je fais appel aux spécialistes pour éclairer ma lanterne .

 Celles-ci ont été prise sur la berge du Rhône .

Repost 0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 15:55

Au mois de Juin en me promenant près d'une lône du Rhône, je suis tombée par hasard sur une famille de canards....plusieurs devrai-je dire , que j'avais photographié . Hier, j'ai eu la chance de retrouver les canetons qui grandis ont quitté leurs parents pour vivre leur vie de leur côté. Aussi, par sécurité ont-ils formé des petits groupes qui barbottent joyeusement dans le Rhône .


Lône du Rhône .

Repost 0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 14:23

Les canetons de l'année ont quitté leurs parents et se sont réunis en plusieurs petits groupes.

Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 22:57

Vous connaissez tous la fable de Lafontaine, le Héron au long bec, ou le corbeau et le renard , et bien ce soir je vous en raconte une autre, en image, celle du héron et du corbeau . La fable se passe sur les berges du Rhône, côté Serrières, le riaume pour les mariniers du moyen âge.


Le héron au grand coup enmanché d'un long bec guettait les poissons ......


Quand par moi fut dérangé, et d'un vol gracieux, plus loin s'en alla.....


Sur une autre berge reprendre sa quète......
Bien trop loin de mon objectif malheureusement .


Tout en me surveillant du coin de l' oeil......


Une proie il repéra .....
D'une détente rapide du cou, sa proie attrappa......
Trop rapide pour que je fasse une photo.


Et sur la berge s' installa  pour la déguster tranquillement.....


Un corbeau passant par là décida de s'inviter au festin.....


Ce qui ne fut pas du goût de monsieur héron, qui fièrement tint tête au resquilleur.....


Et s'en retourna à son festin, sous l'oeil marri de maitre corbeau .

Je vous demanderai d'avoir beaucoup d'indulgence pour ces photos , car j'ai été obligée de me servir du zoom numérique pour les faire, d'où le manque de netteté .
Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 11:13

Saules majestueux sur les berges du ' vieux Rhône" .




Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 10:58

Le castor aussi est présent dans la réserve.


Il s'attaque même au saules centenaires ........
Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 10:37

Il est très difficile d' approcher la faune de la réserve, car elle se tient dans la forêt alluviale qui est difficile d' accès. Ces photos ont été prise sur les berges du "vieux Rhône", donc, ce sont des oiseaux tout à fait communs .


Les cygnes se balladent du Rhône jusqu'aux les lônes avec grâce .
Il y en a plusieurs couples.

 
Les colverts ne sont pas .......très sauvages, car les habitants des alentours leurs donnent du pain . Aussi dés qu'ils voient quelqu'un arriver, ils se dépêchent de venir voir ce que ce nouvel arrivant leur apporte .
Je dois avouer, que pour faire mes photos.....j'ai triché......pour attirer les canards, je suis arrivée avec un sac plein de pain .......ça a marché au delà de mes espérances, il faut bien le dire .


Par contre, le pain n'a pas du tout interressé le héron, mais il est quand même resté un grand moment sans bouger et j'ai pu le prendre en photo, mais d'assez loin pour ne pas l' effrayer , d'où la photo pas très nette .
Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 10:20

Particulièrement grosses les foumis à la Platière


Et oui, il y a même des coquillages dans le" vieux Rhône" .
Free Humming Bird MySpace Cursors at www.totallyfreecursors.com
Repost 0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 18:25

LA RESERVE DE L'ILE DE LA PLATIERE

Au début des année 1970, l' ile de la Platière sucite l' interêt des naturalistes locaux, affiliés à la " fédération Rhône Alpes de protection de la nature", la F.R.A.P.NA? pour la variété de milieux acceuillant une riche biodiversité.

C'est à la même époque, en 1975 que débutent les travaux d' aménagement du Rhône, par un barrge, un canal de dérivation et une usine écluse, pour la compagnie nationale du Rhône le CNR qui entrainet d' importantes emprises sur le domaine agricole en noyant un grand nombre de terres.
De ce fait, les agriculteurs se mettent à défricher la forêt alluviale de l' ile de la Platière.

A côté de ça, la FRAPNA, défend l' idée de protection du site, ce qui entraine inévitablement des conflits entre les agriculteurs et la société de protection.
Du coup, l' état est obligé d' arbitrer ce débat, et poses ses propres règles :

-Défrichement et mis en culture avec irrigation de 51 ha de l' ile de la Platière.
-Protection du reste de la  forêt.

Le dossier de la création de la réserve naturelle est repris par le ministère de l' environnement .

Mais un autre conflit s' ajoute à celui des naturalistes contre les agriculteurs, celui des chasseurs .
En raison de la restriction de chasse pour protèger les oiseaux d' eau, certains endroits leurs sont dorénavant interdits d' accès.
Du coup, la procédure pour la création de la réserve s'enlise et met 10 ans à aboutir enfin au classement définitif du site .

La réserve voit le jour en 1986 .

LA FORET ALLUVIALE

La forêt originale se développe sur des alluvions régulièrement innondées.
La forêt de bois durs (frènes et ormes ) est en progression, tandis que la forêt de bois tendres( saules blancs et peupliers noirs) stagne et voir même en voie de disparition.
D' ou son statut de réserve forestière intégrale ( 34 ha ) qui permet de préserver le vestige de la forêt alluviale naturelle unique sur le Rhône.
Durant les 20 ans, l' association à aquis un savoir faire important dans la restauration des boisements alluciaux, qui permet petit à petit de reconstituer la forêt sur d' ancienne peupleraies.

LES PRAIRIES AFFLUVIALES

Témoins d'un système agro-pastoral, c'est un milieu unique qui est à la fois sec et innondable.
L' entretient de ces prairies se fait par fauches et paturages depuis 20 ans, ce qui parmet la répartition de certaines plantes de prairies.
Cependant, leurs morcellements et leurs faibles superficies sont un frein à la conservation à long terme de la faune et de la flore.

LES  LÔNES ET LES MARES

La sauvegarde de la lône de la Platière à permis de conserver la diversité liée au milieux d'eau courante de surface .
Les lônes et les mares ont en effet une espérance de vie longues grâce à la mobilité des alluvions. Il est constaté néanmoins un manque de milieux aquatique alimenté par lui, par la nappe phréatique et de mise à  eau temporaire.

LES GREVES

Milieux de transition entre la terre et le fleuve Rhône, fréquament innondées, formées d' alluvions, elles abritent une faune et une flore particulière.
Le manque de mobilité des alluvio,s a conduit à une végétation forte de ces milieux.
L'entretient par paturage permet de maintenir ce milieux ouvert et diversifié.
Cependant, le manque de variation intermédiaires des niveaux d' eau ne permet pas à la faune et à la flore typique d' être vraiment prospère.

LES RESULTATS DES 20 ANS DE LA PLATIERE

Les débuts de la réserve ont été difficiles, à causes des conflits, des difficultés de communication et du manque de reconnaissance.
Depuis quelques années, les esprits se sont apaisés.
Les premiers partenariats ou échanges se sont mis en place et aboutissent aujourd'hui à des projets communs, comme le projet de contrat d'agriculture durable avec les agriculteurs.
Mais il reste encore un important travail à faire pour aboutir à une appropriation de l' espace en tant que zone à préserver, c'est le travail quotidient de l' association des amis de la réserve de la Platière.

FORMATION
Grâce à son savoir faire aquis depuis 20 ans d'existence, l' association des amis de la Platière s'implique dans la formation professionnelle d'encadrement de stagiaires dans le cadre de formation post bac, mais aussi dans des colloques et des forum.
L' association participe aussi à l' échange de son savoir au sein de réseaux tels que le réseau des réserves naturelles de France, ou le reseau education nature environnement. En particulier pour l' introduction dans la réserve du Roubion de vaches Pies Noires.

FREQUENTATION

Le public qui fréquente la réserve de la Platière est surtout local et viens chercher le calme, la possibilité de promenades, viens à la pêche et à la découverte de la nature.
Malheureusement, on constate une présence de plus en plus forte de véhicules moteurs au portes de la réserve.
Les aires de stationnements sont très peu utilisés au profit de stationnements sauvages qui génèrent des atteintes néfastes à la réserve et enlèvent le carractère calme du site.
Les amoureux de la nature, désertent la réserve par peur de mauvaises rencontres .

 

Repost 0

Presentation

  • : Le blog de Titipetitbout
  • Le blog de Titipetitbout
  • : Je vous enmène au gré de mes humeurs, au gré de mes passions, au gré de mes envies
  • Contact

Profil

  • Titipetitbout
  • Femme au foyer à la retraite, j' aime ma famille, la nature, les animaux, les vieilles pierres et la photo
  • Femme au foyer à la retraite, j' aime ma famille, la nature, les animaux, les vieilles pierres et la photo

UN PEU DE MOI

                                JE VOUS ENMENE
                        

AU GRE DE MES HUMEURS
                        

AU GRE DE MES PASSIONS
                        

AU GRE DE MES ENVIES
                        

C' EST UN PEU DE MOI
                         

UN PEU DE MA VIE 

 

                                  CLIC SUR LES PHOTOS POUR LES VOIR EN GRAND

 

 

Recherche

AU FIL DE MA PLUME

Image and video hosting by TinyPic

Archives

TIC TAC ......TIC TAC

CALENDRIER


Flash Calendars, Christmas Calendars at WishAFriend.com

MA METEO EN LIVE

YoWindow.com Forecast by yr.no

IMAGES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CURSEUR

Free Sparkle Multi MySpace Cursors at www.totallyfreecursors.com